Monthly Archives: novembre 2016

  • 0

Ouverture de Ma-Fac2Sciences.fr

Category : Non classé

Télécharger en .pdf

Choisir son diplôme, trouver sa fac et se préparer !

La CDUS (Conférence des Doyens des UFR Scientifiques) et UNISCIEL (Université des Sciences En Ligne) se sont une nouvelle fois associés pour lancer ma-fac2sciences, un portail d’information sur les diplômes universitaires scientifiques de Licence et Master. Cette initiative est une réponse à deux objectifs communs : valoriser les formations scientifiques portées par les facultés et aider les lycéens et étudiants à choisir leur futur diplôme. Comment ? Coup de projecteur sur cet outil.  

Quelle orientation pour quels débouchés ? 

Le choix d’une Licence après un BAC scientifique se fait bien souvent en fonction d’affinités disciplinaires construites au collège et lycée. Mais c’est oublier que dès la première année de licence, on prépare un diplôme qui permettra, au terme de trois ou cinq années d’études, de rentrer dans la vie professionnelle ! En ce qui concerne le choix du Master après une Licence, le projet professionnel est en général plus affiné mais la richesse des parcours offerts dans les facs de sciences complexifie la démarche d’orientation.

Pour la CDUS et UNISCIEL, il était donc incontournable de mettre un tel outil à la disposition de tous. ma-fac2sciences.fr propose en premier lieu une cartographie inédite des diplômes scientifiques de Licence et de Master sur l’ensemble du territoire. Mais ce n’est pas tout !

Ainsi, grâce à l’interface de ma-fac2sciences.fr, le jeune est en capacité d’effectuer des recherches par mots-clés, par académie ou par géolocalisation pour accéder aux diplômes. Pour chaque diplôme proposé le site présente un rapide descriptif, valorise les débouchés et donne accès à des fiches métiers (définition, accès, conditions, appellations, activités, compétences). Pour plus d’information, des liens redirigent directement vers le site des établissements.

Suis-je prêt pour suivre cette formation ? 

L’une des premières difficultés rencontrées par le lycéen est de ne pas savoir ce qui est attendu de lui en première année de licence. En effet, la préparation au baccalauréat  scientifique donne un niveau général dans un ensemble de matières ; rien ne certifie au lycéen qu’il a bien acquis l’ensemble des compétences requises pour la filière de son choix. Il est important pour le nouveau bachelier de prendre conscience de ses points forts et de ceux sur lesquels il doit produire un effort supplémentaire pour réussir sereinement sa première année.

C’est dans cet objectif que le portail “ma-fac2sciences.fr” est couplé avec le site “faq2sciences.fr”, déjà connu et utilisé par de nombreux jeunes. Comment ? Grâce à des tests de positionnement présentés sous forme de listes de questions dans différentes thématiques par matière ou par parcours. A l’issue de ces tests, des résultats détaillés soulignent les forces et les lacunes de l’étudiant. Des modules de re-médiation, sous forme de ressources numériques, sont également mis à leur disposition pour leur permettre d’approfondir les sujets sur lesquels ils rencontrent des difficultés.

A propos d’Unisciel

Créée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Unisciel est l’Université des Sciences en Ligne, regroupant plus de 41 universités et grandes écoles. Ses missions sont de renforcer l’attrait pour les études et filières scientifiques d’un plus grand nombre d’étudiants, de favoriser leur réussite et de contribuer au rayonnement de l’enseignement scientifique francophone. Unisciel propose pour cela un grand nombre de ressources numériques de qualité, validées tant sur le plan des contenus que sur le plan pédagogique et technique. Unisciel répond également aux besoins des établissements grâce à de nombreux services mis en place pour la lutte contre l’échec, l’accessibilité, l’aide aux étudiants salariés et la formation continue.

Site : www.unisciel.fr

A propos de la CDUS

La CDUS est le réseau des facs de sciences françaises, créé par l’association de leurs doyens et doyennes. Elle pour but de mener une réflexion sur les missions de formation et de recherche dans les facultés scientifiques, technologiques et professionnelles, sur leur place et leur rôle dans l’organisation universitaire du pays, d’élaborer des propositions quant aux moyens spécifiques correspondants et d’être un interlocuteur privilégié des autorités de tutelle.

Site : www.cdus.fr

 


  • 0

Hausse des effectifs : préserver un accueil de qualité en Fac de Sciences

Category : Communiqués

Télécharger le .pdf

Hausse des effectifs :

préserver un accueil de qualité en fac de sciences

Les directeurs des UFR sciences se réjouissent de constater cette année encore une augmentation du nombre d’étudiants s’inscrivant dans les filières scientifiques des universités.

Pour autant, les moyens ne sont pas au rendez-vous.

L’augmentation deseffectifs étudiants entraîne donc des tensions dans l’organisation des formations. Les équipes pédagogiques et les services associés à la gestion et au fonctionnement des formations ne sont pas toujours en mesure de faire face. Les changements les plus fréquents portent sur l’augmentation du nombre d’étudiants par groupe de travaux dirigés, au détriment de la qualité pédagogique de ceux-ci, ou sur la diminution, voire la disparition dans certains cas, des travaux pratiques en première année de Licence. Dans plusieurs cas, ils sont également assortis d’une baisse globale du nombre d’heures annuelles en présentiel pour les étudiants, sans que puissent être mises en œuvre, en l’absence de moyens humains et financiers, des méthodes pédagogiques favorisant un travail personnel plus soutenu des étudiants. Enfin, la tentation peut être grande de mettre en œuvre des dispositifs numériques non pour ce qu’ils apportent d’indéniablement positif à l’étudiant, mais dans l’illusion tenace qu’ils seraient générateurs d’économies financières…

Or les sciences ne peuvent se comprendre sans l’expérimentation. Celle-ci nécessite des locaux adaptés à l’accueil de petits groupes d’étudiants, des moyens en équipement scientifiques et pédagogiques avec les moyens humains qui y sont associés (personnel technique d’appui y compris de laboratoire). Les études scientifiques passent dans plusieurs disciplines par l’organisation d’un accès direct aux ressources des laboratoires d’appui aux formations, et/ou la mise en place de « fablab » interdisciplinaires. Dans les deux cas, cela nécessite une articulation étroite entre recherche et formation, articulation dont les UFR scientifiques doivent demeurer les garants et dont les moyens ne peuvent pas à l’évidence être prélevés sur le fonctionnement actuel des laboratoires.

Enfin, les enseignants-chercheurs, les personnels techniques d’appui et les personnels administratifs voient en conséquence leurs tâches s’alourdir au détriment des activités de recherche, de l’innovation pédagogique et de la gestion sereine des formations.

Les directeurs d’UFR s’inquiètent de devoir adapter l’organisation et le contenu des formations et l’accueil des étudiants en nombre croissant « à moyens constants ». Ils demandent à ce que soit garanti dans un tel contexte un cadre budgétaire suffisant et adapté pour les formations expérimentales.